Qu'est-ce que l'ADPA ?

ADPA (Allocation Départementale Personnalisée d'Autonomie) :

Allocation versée aux personnes dépendantes âgées de plus de 60 ans. Elle a pour objectif de financer des services d’aide à la personne favorisant leur autonomie dans les gestes quotidiens (toilette, déplacements, repas, courses, ménage…).   

La perte d ’autonomie est évaluée par un médecin ou une infirmière du Conseil départemental et s’appuie sur le certificat médical transmis par le médecin traitant de la personne et sur la grille AGGIR (autonomie, gérontologie, groupes iso-ressources).    

Le plan d’aide est élaboré par un travailleur social et validé en équipe pluridisciplinaire et mis en place après accord de la personne.    

    

Quelles sont les modalités d'attribution de l'ADPA ?

L’ouverture des droits est conditionnée à la reconnaissance par les services médico-sociaux du Conseil départemental d’une perte d’autonomie correspondant aux groupes iso-ressources(GIR) 1 à 4 (sur une échelle de 6 groupes que comprend la grille AGGIR*).  

Le montant de l’ADPA est calculé par les services du Conseil départemental en fonction : 

  1. du plan d’aide établi et  accepté par la personne âgée,
  2. des ressources de cette personne,
  3. en fonction d’un barème établi au plan national et réactualisé chaque année et qui est fonction du niveau de dépendance validé par les services du Conseil départemental.

La décision d’attribution est prise par le président du Conseil départemental du département de résidence, après avis d’une commission spécialisée. L’ADPA est alors versée chaque mois. 

Il est important de conserver tous les justificatifs de dépenses. 

    

Le versement de l’ADPA à un proche ne donne pas lieu à une récupération par l’État sur la succession de son bénéficiaire ou sur les donations qu’il a faites. Si votre proche fait appel à un service agréé ou s’il emploie un(e) salarié(e) à domicile, il pourra déduire de son impôt sur le revenu une part des rémunérations versées et non couvertes par l’ADPA dans la limite d’un plafond fixé chaque année. 

  

Pourquoi demander l'ADPA ?

Cette allocation permet à la personne âgée dépendante de : 

  • faire établir un plan personnalisé d’aides à domicile qui tient compte des aides pour la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne (se déplacer, s’alimenter, s’habiller, assurer la toilette et l’élimination) et également certaines tâches domestiques (entretien de la maison, courses, préparation des repas) ;
  • faire appel à des personnes rémunérés en chèques emploi service universel, des associations, des entreprises agréées proposant des services d’aide à domicile ;
  • rémunérer une ou plusieurs personnes afin de l’aider dans les actes de la vie courante, de façon régulière ou ponctuelle ;
  • financer d’autres dépenses : téléassistance, portage de repas à domicile.

  

   

* AGGIR (Grille AGGIR) :  

Cette grille est un référentiel qui sert à la gestion de l’allocation départementale personnalisée d’autonomie (ADPA). Elle permet d’évaluer l’autonomie d’une personne d’après l’observation de ses activités et de définir le groupe iso-ressources (GIR) qui lui correspond.    

La grille comporte dix critères discriminants: cohérence, orientation, toilette, habillage, alimentation, élimination, transfert, déplacement à l’intérieur, déplacement à l’extérieur, communication à distance.    

Le GIR est donc la mesure du degré d’autonomie de votre proche d’après la grille AGGIR. Cette évaluation est faite par le médecin ou l’infirmière qui viendra le voir. Il existe six « GIR »,numérotés de 1 (les personnes les moins autonomes) à 6 (les personnes les plus autonomes). Les personnes concernées par les GIR 1 à 4 peuvent bénéficier de l’ADPA. L’aide financière apportée par l’ADPA est proportionnelle à la perte d’autonomie.